NARCEJAC Thomas (1908-1998)

Lot 211
6 000 - 7 000 €

NARCEJAC Thomas (1908-1998)

Ensemble de 13 manuscrits et documents: 1931-1988
- Cinq manuscrits incomplets In-8 sur papier quadrillé. 1/ Dernière partie d'un roman, daté in fine "Décembre 1933", cahier in-8 paginé 181-218 et 7 p. in-4 tapuscrites. Semble être un des premiers écrits de Narcejac. 2/ [Terminus] ici titré Coma. 138 p., paginées 3-140. Manque la fin. Daté du 10 novembre au 16 décembre [1979] Terminus a été publié dans le journal le Figaro du 3 septembre au 28 octobre 1980 et en librairie aux éditions Denoël en 1980. Annotation de Pierre Boileau. "Terminus, pour le chef de brigade du wagon-restaurant du Mistral, c'est alternativement Nice et Paris. Mais Terminus, ce peut être aussi la prison ou la mort après un long voyage à travers le mystère et l'angoisse. Et impossible de descendre en marche!' 3/ L'Arme absolue, 106 p. ratures et corrections. Le titre original était: "Crime parfait", biffé. 4/ Passe et manque! 14 p. Deuxième chapitre.
Signé en tête Thomas Narcejac. [c.1940] 5/ Fin d'un roman "Inédit" paginé 97-163. [c.1945]
- Philosophies. [c.1930-1937] Environs 600p. Cinq cahiers in-8 demi -percaline à coins, cachets de papeteries à Vannes.
Cahiers préparatoires du jeune Pierre Ayraud, [Narcejac] alors professeur de philosophie au lycée de Vannes pendant les années 1930-1937, puis de Troyes en 1937-1939. Les sujets traités sont: La psychologie, le psychisme, l'imagination, l'introspection, l'habitude, l'association des idées, la logique, l'inconscient, la morale, l'intériorité, les éléments de la vie mentale, la mémoire, le hasard, l'idéalisme, la connaissance intellectuelle, la certitude, la perception, la morale, etc.
-Les deux éruditions de J.J Rousseau.125 p. in-8. [c. 1931] Importante étude sur l'itinéraire philosophique de Jean Jacques Rousseau, sa formation intellectuelle, sa conception de la raison et de la foi qui l'a menée à la religion naturelle et à cet effort désespéré «pour se saisir en tant qu'homme» Il s'agit sans doute d'un travail de Pierre Ayraud [Narcejac] pour son diplôme d'Etudes supérieures de Lettres en juin 1931.
- "Ce n'est qu'un au revoir...!" 1er août-6 septembre [c.1946] 2 cahiers In-8; 178 p. manuscrites paginées de 1 à 178. "Conte policier" [1946] Roman Inédit. Très nombreuses ratures et indications marginales sur les dialogues, les accentuations, l'ambiance... Récit narratif entre le personnage principal: Saint Avolde, journaliste, [que l'on retrouve dans le livre: La mort est du voyage, prix du roman d'aventures 1948] qui se veut en vacances, devenant "policier malgré lui" et Robert Millevoix, passionné de spéléologie ainsi qu'une équipe de spéléologue. Le récit se passe dans le Jura mais commence devant la carte de France "comme une main ouverte et rayonnante. Paris Marseille: la ligne de vie. Paris Bordeaux: la ligne d'intelligence. Paris Brest: la ligne de coeur. Et la ligne de chance? Paris Genève." L'action se passe dans une grotte, Millevoix à disparu, on retrouve du sang sur la roche et des traces de pas sur la grève d'une retenue d'eau souterraine, pas qui ne mènent nul part: "La rive est absolument vierge. Elle miroite comme un sombre étain. Le spectacle est bouleversant. Nous n'osons plus bouger."
- L'impasse 23 juin-13 août [c.1947] 195 p. Deux cahiers in-8. Corrections, ratures. Inédit selon une note de l'auteur sur 2 feuillets glissés en tête du premier cahier, titrés: "Réponses à quelques objections". Le roman primitivement intitulé "La huitième tombe", fut inspiré par un film de John Ford, La Patrouille perdue, [1934]. Narcejac précise donc: "Je n'aurai jamais l'outrecuidance de présenter une défense de ce roman dont je connais, hélas mieux que personne, les insuffisances. [...] Le thème qui a été déchiffré ici a été suggéré par l'admirable film de John Ford: La Patrouille Perdue. Simple analogie, d'ailleurs. On pensera peut-être que la Huitième tombe rappelle aussi - d'une manière inadéquate- des romans comme Les Dix Petits Nègres ou 6 Hommes morts. Mais si l'on veut analyser de près l'intrigue de ce roman, le jeu des motifs et la distribution des coups de théâtre, on s'apercevra vite que le seul élément qui leur soit commun n'appartient en propre à personne; puisqu'il s'agit au fond du d'une certaine démarche du Destin. [...] Il y a toujours quelque chose qui rappelle Geraldy dans ce genre de livre. Toi et moi. Mais toi c'est l'assassin."
- Vocalises, 6 p. In-8 Discussion entre quatre membres du Club de l'Aventure et auteurs de romans policiers: Pierre Nord, Jacques Decrest, créateur du personnage du commissaire Gilles, Pierre Boileau et Narcejac lui-même, ce dernier rapportant leurs propos échangés sur le thème du pastiche [51] et de l'imitation..
- Saintes en 1920. 26 p in-8. Conférence sur la ville de Saintes, où Narcejac, natif de Rochefort sur Mer, vécut à partir de 12 ans. Souvenirs de moments heureux, il rappelle qu'il doit son pseudonyme à une petite commune proche de Saintes, qui marquait la limite du territoire que pouvait explorer ses jambes d'enfant.. Joint le manuscrit d'un discours prononcé à l'occasion d'une remise de prix.
- Mes Visiteurs du soir. 25 septembre [1988] 7 p. in-8, ratures et corrections.
Récits et descriptions de troublantes visions de personnages et d'objets que Narcejac avoue avoir depuis plusieurs nuits et qu'il ne veut qualifier ni d'illusions, ni de projection inconsciente d'images, ni de rêve objectif.
- Le voeu. 9 p. in-8 [1971]
Nouvelle parue dans l'ouvrage «Manigances» chez Denoël en octobre 1971. Elle met en scène un malfrat faisant voeu à Notre Dame de la Garde d'aller lui faire un cadeau, pieds nus, s'il se tire d'un mauvais coup, et qui finira sa vie marchand de chaussures à Marseille...
BOILEAU-NARCEJAC
-15 tapuscrits, 200p. in-4. Scénarios, synopsis, textes et documentations.
- Le tueur du carnaval. Nice, Éditions Matarasso, 1987. In-4 en feuilles sous emboitage.. E.O. 1 des 46 sur Arches, contenant les 14 gravures originales de Proszinska.
Signé par les auteurs et l'artiste à la mine de plomb au colophon.
- Ensemble de 23 photographies: Thomas Narcejac, jeune dans une pièce de théâtre estudiantine. Agé de 40 ans. En compagnie de Pierre Boileau sur les toits de Paris, à Nice, lors d'une dédicace. Les mêmes avec Georges Descrières [Arsène Lupin] formats divers.
Joint: Georges Simenon, assis devant sa machine à écrire les yeux dans le vague, portant au verso un envoi autographe non signé, à la mine de plomb: " Vous voyez, vous n'êtes pas seul à "chercher" 1951 Lakeville". 4 photos de Patricia Highsmith avec ses chats vers Nevers, ainsi qu'une avec Arthur Koestler en Suisse le 20 juin 1969. A. Hitchcock.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue
Cornette de Saint Cyr maison de ventes
6 avenue Hoche - 75008 Paris, France
Agrément 2002-379 / 2002-364
Tél : 33 (0)1 47 27 11 24
info@cornette-saintcyr.com





Quelques résultats