GUILLERMO GÓMEZ MAYORGA (1887-1962)

Lot 46
8 000 - 12 000 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

GUILLERMO GÓMEZ MAYORGA (1887-1962)


PAYSAGE DE MIRAFLORES, MEXICO OU IZTACCÍHUATL
Huile sur toile Signée en bas à droite
50 x 80 cm-19.6 x 31.4 in.
Signed lower right, oil on canvas
GUILLERMO GÓMEZ MAYORGA (1887-1962)
PAYSAGE DE MIRAFLORES, MEXICO OU IZTACCÍHUATL Mayorga aimait représenter le volcan Iztaccíhuatl qui est la troisième montagne la plus haute du Mexique après le pic d'Orizaba (5 636 m) et le Popocatépetl (5 452 m). Son nom vient du nahuatl «femme blanche» (iztac voulant dire blanc/ blanche et cíhuatl, femme). C'est l'un des éléments centraux du superbe parc national Iztaccíhuatl-Popocatépetl.
Cette montagne possède quatre pics, le plus élevé culmine à 5 215 m d'altitude. Ils représenteraient la tête, la poitrine, les genoux et les pieds d'une femme endormie. L'Iztaccíhuatl est à 70 km de Mexico d'où le sommet est visible quand les conditions météorologiques s'y prêtent. La première ascension date fort probablement de 1889 mais des traces archéologiques suggèrent une escalade des peuples précolombiens auparavant. L'Iztaccíhuatl est au nord du Popocatépetl, et les deux sont reliés par le col de Cortes. Dans la mythologie aztèque, Iztaccíhuatl était une princesse qui tomba amoureuse d'un soldat de son père, le roi.
Le souverain envoya ce militaire guerroyer dans l'État d'Oaxaca, lui promettant sa fille comme épouse s'il revenait victorieux de l'expédition (ce que le roi ne désirait pas). On raconta à la princesse Iztaccíhuatl que son amant était mort, mais son chagrin fut si grand qu'elle y laissa la vie. Or le valeureux guerrier s'acquitta avec succès de sa mission, et c'est en rentrant qu'il apprit la mort de la princesse. Ne supportant pas la perte de sa promise, il succomba à son tour. Les dieux les recouvrirent alors de neige et les changèrent en montagnes. Celle d'Iztaccíhuatl fut nommée «femme blanche» parce qu'elle ressemblait à une femme allongée sur le dos. Quant à lui, au guerrier il devint le volcan Popocatépetl, faisant pleuvoir du feu sur la terre en signe de rage, après la disparition de sa bien-aimée. La composition de l'oeuvre rend hommage à ce site hautement symbolique au Mexique, transcendé par la présence d'une jolie rivière paisible au premier plan et d'une petite église au second.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue
Cornette de Saint Cyr maison de ventes
6 avenue Hoche - 75008 Paris, France
Agrément 2002-379 / 2002-364
Tél : 33 (0)1 47 27 11 24
info@cornette-saintcyr.com





Quelques résultats